Qui suis-je?

  Depuis ma tendre enfance, le monde invisible se présentait à moi. Ma sensibilité exacerbée faisait que je ressentais les présences. Ayant un entourage hostile à celui-ci, j’ai fermé les portes à mon clair-ressenti et mis en veille mes dons extrasensoriels.


  L’adolescence a été une bombe émotionnelle. J’ai eu le sentiment que si je n’entreprenais un travail de développement personnel, j’allais mourir très jeune.

Je me suis alors lancé sur un chemin thérapeutique dès l’âge de 16 ans, période à laquelle j’ai commencé à m’initier au théâtre.

Le métier de comédienne m’a aidé à me mettre sur la voie du « qui je suis » à travers divers personnages et à extérioriser les émotions d’une enfant sauvage et résignée.

De psychologues en psychologues, j’ai réalisé que mon mental avait ses limites pour déboulonner mes névroses. 


  Après des recherches approfondies, j’ai découvert en 2002 que l’on pouvait se dégager de nos traumas en passant par la mémoire corporelle. J’ai quitté le monde du théâtre, et je suis montée sur Paris. 

Lors d’une soirée entre amies pour fêter l’obtention de mon nouvel appartement, une jeune femme m’a parlé d’une thérapeute qui lisait les mémoires du corps. Paris s’ouvrait à moi!

J’ai entrepris ce travail durant 7 ans. J’étais sauvée. 

Dès lors, j’ai continué à rencontrer divers thérapeutes.


  A 33 ans, lors d’un voyage en Asie, j’ai réalisé l’importance d’être ancré et en lien avec son corps à travers la magie du touché. Je me suis lancée dans le massage et mes dons se sont réveillés.

J’ai découvert que j’avais la capacité de ressentir les chakras et les corps énergétiques et d’apporter un ancrage profond à la personne qui était sous mes mains. 

J’ai alors expérimenté diverses méthodes de soins pour savoir ce qui circulait en moi. Une énergie d’amour qui au-delà des mots, apaise, rassure, équilibre, harmonise et libère la personne qui la reçoit.

Le soin de l’habitat s’est également imposé dans ma pratique. 

En effet, une maison est comme un corps dans lequel l’énergie doit circuler librement pour le plus grand bien de Gaïa La Terre-Mère.


  J’ai compris que ma mission aujourd’hui est de dégager les lieux d’énergies nuisibles au vivant  et de reconnecter pleinement l’humain à son potentiel divin pour retrouver son plein pouvoir créateur.

La vie est le chemin. la vie est expérimentation. 

En accueillant sa propre lumière, nous l’offrons à notre prochain.

Créé par Marion Bayod